Association des sociologues enseignant-e-s du supérieur (ASES)
Pratiquer et déployer la sociologie

L’Association des sociologues enseignant-e-s du supérieur (ASES) est une association française créée en 1989, à l’initiative de deux sociologues français, Catherine Paradeise et Pierre Tripier, afin d’assurer "la défense et la promotion de la sociologie dans l’enseignement supérieur". Ses statuts, votés par l’assemblée générale constitutive du 11 janvier 1989, ont été déclarés le 26 mai 1989.

Nous écrire Contact

Communiqué ASES AFS : Pinar Selek - Eternellement coupable d’être sociologue ?
Article mis en ligne le 5 décembre 2012
dernière modification le 30 janvier 2016

par Matthieu Hély
Imprimer logo imprimer

*Communiqué commun de l’Association des sociologues enseignants du
supérieur (ASES) et de l’Association française de sociologie (AFS) :*
*Eternellement coupable d’être sociologue ?*

Depuis 1998, Pinar Selek, sociologue et militante féministe et
des minorités, est victime d’une incroyable persécution judiciaire de la
part de l’Etat turc. Elle est accusée à tort d’avoir perpétré un attentat
au marché des épices d’Istanbul. Selon toutes les expertises, cette
explosion dramatique (7 morts et plus d’une centaine de blessés) est liée à
l’explosion accidentelle d’une bouteille de gaz. La justice l’a reconnu en
l’acquittant par trois fois dont la dernière lors du procès du 9 février
2011, où l’ASES et l’AFS étaient observateurs. A chaque fois, l’Etat turc
rapporte cette décision, la renvoie vers un nouveau procès et prive Pinar
Selek, en exil, de la reconnaissance de son innocence. Kafka est
stambouliote !
L’avant dernier acte de cette parodie de justice a eu lieu le
22 novembre 2012. Les juges ayant prononcé l’acquittement ne sont plus là
et le nouveau président du tribunal a déjà pris sa décision (elle figure
sur l’écran d’ordinateur du greffier), avant l’entrée des avocats
(l’audience prévue à 10h30 ne commencera qu’à 14 heures), au mépris des
règles élémentaires, internationalement reconnues, du droit pénal. L’arrêt
d’acquittement est cassé, Pinar Selek est renvoyé pour un nouveau procès,
le 13 décembre prochain, sous les mêmes chefs d’inculpation, avec la même
peine requise : la perpétuité, pour un attentat qui n’a pas eu lieu.
Le crime de Pinar Selek ? Avoir travaillé en sociologue sur les
minorités et en particulier su la question kurde. Les islamistes et les
militaires se retrouvent unis dans une exaltation du nationalisme qui passe
par la répression la plus radicale non seulement des revendications
minoritaires mais aussi de tous ceux, journalistes, sociologues, étudiants
etc. qui s’y intéressent ou s’en font l’écho.
Le soutien à Pinar Selek est une évidence. Mais il nous faut la
clamer !

Forum
Répondre à cet article

Au programme de l’ASES

Pas d'évènements à venir

Ici vous pouvez afficher le contenu d'un article avec le mot-clé "article-libre2".

Le titre du bloc sera celui de l'article.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.13