Association des sociologues enseignant-e-s du supérieur (ASES)
Pratiquer et déployer la sociologie

L’Association des sociologues enseignant-e-s du supérieur (ASES) est une association française créée en 1989, à l’initiative de deux sociologues français, Catherine Paradeise et Pierre Tripier, afin d’assurer "la défense et la promotion de la sociologie dans l’enseignement supérieur". Ses statuts, votés par l’assemblée générale constitutive du 11 janvier 1989, ont été déclarés le 26 mai 1989.

Nous écrire Contact

APSES - Association des Professeurs de Sciences Economiques et Sociales
Article mis en ligne le 8 juin 2010
dernière modification le 15 mars 2014

par Matthieu Hély
Imprimer logo imprimer

www.apses.org

Depuis plus de trente ans l’existence de l’Association des Professeurs de Sciences Economiques et Sociales est indissociablement liée à l’existence de la filière ES (ex filière B) et des Sciences Economiques et Sociales. L’engagement militant dans cette association correspond en effet au projet de cet enseignement : donner les moyens aux élèves de comprendre les enjeux économiques, politiques et sociaux et la complexité du monde.

Le Bureau National (11 membres) : c’est l’Exécutif de l’APSES.

Le Comité Directeur :

L’ensemble des régionales y est représenté. C’est un lieu de débat, et de décisions : le Législatif.

Régionale 1 Régionale 2 Régionale 3 etc...

L’Assemblée générale :

C’est un moment important dans la vie de l’Association. Y sont votés rapports d’activité et d’orientation.

Le fonctionnement de l’APSES résulte de la coordination des niveaux régionaux et nationaux. Les régionales sont autonomes. Elles sont représentées au Comité Directeur. Celui-ci est un organe de discussion et de prise de décisions. Il se réunit 3 à 4 fois par an. Le Bureau National, composé de 11 membres dont Président, Secrétaire général et Trésorier, assure l’exécution des décisions prises, gère les affaires courantes et représente l’association auprès des différentes instances institutionnelles. Son activité est importante, d’où des réunions régulières. L’Assemblée générale se réunit généralement en mai-juin. Les grandes orientations y sont prises et adoptées. Le Comité Directeur, puis le Bureau National y sont élus.

ACTUELLEMENT

la direction de l’association est assurée par : - Présidence : Sylvain DAVID (Besançon), - Secrétariat général : Isabelle GAUTIER (Créteil), - Trésorerie : Pierre GIEZEK (Dijon).

DIFFUSER NOS IDEES

L’APSES a développé de nombreux supports pour diffuser l’information propre à notre discipline et ses idées.

- APSES INFO : C’est la revue nationale de l’APSES. Elle présente les temps forts de la vie de la discipline et de l’association. Elle vient en complément des bulletins régionaux. La présentation des grands débats !

- LA LISTE ADH : C’est une liste de discussion (adh-apses@yahoogroupes.fr) ouverte à tous les adhérents. L’information en temps réel !

- www.apses.org : Le site internet : des informations, des comptes rendus de réunion, la vie des régionales, ... Et son espace pédagogique réservé aux adhérents !

- 2 CASSETTES VIDEO : Avec "Quand l’école enseigne la société", des témoignages d’universitaires, chercheurs, journalistes, enseignants, élèves permettent de mieux comprendre le rôle des SES au sein de notre système éducatif et l’intérêt de cet enseignement. La vidéo "30 ans déjà...", réalisée par la Régionale de Paris, remémore aux plus anciens et fait découvrir aux plus jeunes la genèse des SES, l’esprit dans lequel cette discipline est née à la fin des années 60, ainsi que la naissance de l’APSES et ses 30 ans de luttes et d’histoire au service des SES, de la filière B puis ES (30 minutes). Des témoignages convaincants !

NOS ACTIONS

Depuis prés de 10 ans, l’Apses organise un stage national de deux jours, pris sur temps de formation syndicale, en coopération avec un syndicat différent chaque année où se retrouvent en moyenne une centaine de collègues de toute la France. Le stage est un lieu d’échange, de réflexion sur nos pratiques et notre identité. Pour participer à ces stages, les collègues doivent penser à rédiger une demande de congé pour formation syndicale un mois avant la date du stage.

Quelques exemples de stages : Participation de Pierre Bourdieu en janvier 1998, d’Edmond Malinvaud et Christian Baudelot en novembre 1998, « Comment enseigner la réalité sociale ? » en partenariat avec l’INED en novembre 2000, « Quelles pratiques, quellesméthodes et quels contenus en SES ? à travers l’étude de 2 thèmes transversaux : l’entreprise et les inégalités » avec T. Piketty en janvier 2003, et enfin « Les SES pour comprendre le monde du travail et la mondialisation » en février 2004 avec F.Eymard Duvernay, M. Lallement, P.Fridenson, M.Corcuff. En novembre 2004, le stage portait sur la classe de seconde. Sont intervenus : Cl. Athias Donfut, B. Gazier, J. Guin et Cl. Thélot.

L’Apses a su aussi mobiliser les collègues de SES, mais aussi des élèves, des parents et desuniversitaires lors de projets ministériels mettant en cause la filière et sa cohérence. Rappelons les mobilisations de 1971 (suppression des SES au profit d’un enseignement de sciences humaines assuré par les historiens-géographes), de 1980 contre la réduction de notre enseignement aux seuls aspects économicistes « nous nous battons pour un adjectif », en 1982 (suppression de la section B et rattachement des SES à la filière scientifique), en 1994 contre la suppression des travaux dirigés et pour une évaluation séparée de l’enseignement de spécialité au bac. Les plus jeunes d’entre nous se souviennent de 1998 (projet de réforme Allègre), manifestation parisienne à laquelle plus d’un quart des enseignants de SES du pays ont participé ou de 2000 contre les projets de réforme et pour le rétablissement des travaux dirigés.
En 2004 / 2005, c’est notre place en seconde qui fut au centre de notre action, avec une manifestation nationale le 12 janvier réunissant plus de 700 personnes des différentes académies. Il s’ensuivit une rencontre avec le Ministre, F. Fillon.

Au final, si les attaques les plus virulentes ont été repoussées, c’est grâce à l’action des collègues, réunis au sein de l’APSES (relayée par les syndicats). La discipline est toujours vivante, la filière se porte bien : elle a passé le cap de la trentaine, les TD conservés jusque là, sont remis en cause par la Réforme Fillon. Restons vigilants et mobilisés.

LA VIE DES REGIONALES

Les responsables dans les régionales changent, les groupes de militants se font et se défont... Aussi, les activités présentées ici reflètent ce qui a été fait... ou des activités à venir ! Mais l’APSES repose sur des enseignants de SES qui investissent du temps dans la mise sur pied d’un stage, la confection d’une cassette ou l’organisation d’une journée de réflexion autour du partage d’un repas.... Le travail collectif, comme il peut être mené dans le cadre d’une régionale (mais aussi ailleurs !), est un détour le production, pas une perte de temps. Avec la dimension conviviale en plus !
Cafés sciences sociales : Les Régionales de Montpellier, de Dijon, de Lyon et de Paris ont installé ce type de réunion, cherchant à favoriser les débats publics en faisant des SES en dehors des lycées. Les thèmes sont diversifiés : école, fiscalité, élections, les jeunes et la politique, la protection sociale,... Ainsi la Régionale de Paris a organisé 16 débats entre octobre 2000 (lancement du premier café sciences sociales) et mai 2002. Les derniers cafés parisiens en 2005 portaient sur les discriminations, les enjeux du TCE, le conflit social.
Des bulletins régionaux. Les régionales publient leur propre bulletin d’information. C’est le cas à Grenoble avec APSES info Grenoble, Strasbourg, Aix-Marseille, Lyon avec L’Estafette, Dijon,...

- Des stages. De nombreux stages sont organisés au niveau local. Ainsi, pendant l’année 2004 / 05, Aix - Marseille et Dijon ont reçu Dominique Plihon. C’est Bernard Lahire qui s’est exprimé devant les régionales de Besançon, Strasbourg et Nancy Metz. Rennes organise aussi un stage annuel au mois de juin (avec Christian Baudelot en 2005).

A Grenoble, est organisé depuis 5 ans Le S.E.L des SES (en juin entre la fin des cours et l’arrivée des copies) : Journée d’échange et d’agapes chez un collègue de l’académie. Cela permet l’échange de pratiques autour d’un thème (l’image,...) et la socialisation des stagiaires, toujours partants pour venir.

L’APSES, ce n’est donc pas seulement une activité nationale. C’est une multitude d’initiatives locales pour faire vivre le « réseau » des professeurs de SES.

LE MOT DE LA FIN ...

« Ce qui est en jeu ici, ce n’est pas seulement la défense corporative d’un type de cursus mais aussi une certaine conception de la démocratie, moins aseptisée et consensualiste que certains lieux communs du débat médiatique ne le laisse entendre. » Philippe Corcuff 1998

Ci-dessous, à télécharger, le même texte en 4 pages pour diffusion

Forum
Répondre à cet article

Au programme de l’ASES

Pas d'évènements à venir

Ici vous pouvez afficher le contenu d'un article avec le mot-clé "article-libre2".

Le titre du bloc sera celui de l'article.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.13