Association des sociologues enseignant-e-s du supérieur (ASES)
Pratiquer et déployer la sociologie

L’Association des sociologues enseignant-e-s du supérieur (ASES) est une association française créée en 1989, à l’initiative de deux sociologues français, Catherine Paradeise et Pierre Tripier, afin d’assurer "la défense et la promotion de la sociologie dans l’enseignement supérieur". Ses statuts, votés par l’assemblée générale constitutive du 11 janvier 1989, ont été déclarés le 26 mai 1989.

Nous écrire Contact

SLR : l’enseignement supérieur et la recherche en France et ailleurs. Appel à témoignages. Construisons un cahier de doléances
Article mis en ligne le 5 février 2013

par Fanny Jedlicki
Imprimer logo imprimer

Ce "cahier de doléances" a été entamé le 8 novembre par les témoignages (...). Il est actualisé régulièrement sur le site de SLR.

Cette page se veut évolutive et sera régulièrement complétée en fonction de vos apports, les nouvelles contributions apparaissant datées et en haut de page.

1. Nous avons reçu un courrier décrivant les problèmes rencontrés par des maîtres de Conférences de l’Université de Bretagne Sud concernant leur classement d’ancienneté. Ce document est à consulterici. Sa conclusion : « Si vraiment la loi était appliquée, on ne verrait pas tant d’aberrations... Le ministère impose des directives incohérentes et certaines Universités (autonomes ??) suivent sans se poser de questions et sans anticiper sur les conséquences... Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. »

Suite à l’application de la loi LRU et du passage aux RCE (Responsabilité et Compétences Elargies), des universités sont dans l’incapacité de boucler leurs budgets et sont placées sous tutelle (bel exemple d’autonomie !). Voici deux exemples documentés, concernant les université de Nantes et de Limoges.

2. Voir ici le courrier reçu d’un collègue syndiqué SneSup, de l’université de Limoges.

Extrait : « En tant que section Snesup, nous avons alerté de longue date sur les dangers du passage aux RCE, et nous sommes désolés d’avoir eu raison si tôt (voir reportage France 3 Limousin notamment).

3. Et reçu de Nantes, ce message d’Olivier Ertscheid, maître de Conférences en sciences de l’information :

C’est désormais officiel, l’université de Nantes est mise "sous tutelle". Voir (notamment) ce texte.

Voir aussi le blog de Pierre Dubois à ce sujet :

* 8 novembre 2011 Nous avons reçu (le 8 novembre 2011) d’un collègue la lettre provenant de la commission 26 du CNRS .

Celle-ci s’ajoute à des informations récentes concernant des collègues chercheurs espagnols du ’Centro de Investigacion Principe Felipe’ (Valencia) : ils viennent d’apprendre que pour cause de problèmes budgétaires la moitié d’entre eux allaient être licenciés sous peu. D’ores et déjà, des étudiants en thèse ont vu leur financement bloqué, sans qu’aucune chance ne leur soit donnée de finir leurs travaux ; voir ici . CIPF aujourd’hui, qui demain ? .

Nul doute que les chercheurs d’autres pays européens font les frais de la même politique d’austérité budgétaire.

Cette rubrique est ouverte à vos témoignages.

Vous pourrez ainsi contribuer à un Cahier de Doléances.

Pour le compléter, utilisez le forum de l’article, ou bien envoyez vos contributions sur la liste SLR débats en mentionnant DOLEANCES dans le titre.

Lire l’article complet

Forum
Répondre à cet article

Au programme de l’ASES

Pas d'évènements à venir

Ici vous pouvez afficher le contenu d'un article avec le mot-clé "article-libre2".

Le titre du bloc sera celui de l'article.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.13