Association des sociologues enseignant-e-s du supérieur (ASES)
Pratiquer et déployer la sociologie

L’Association des sociologues enseignant-e-s du supérieur (ASES) est une association française créée en 1989, à l’initiative de deux sociologues français, Catherine Paradeise et Pierre Tripier, afin d’assurer "la défense et la promotion de la sociologie dans l’enseignement supérieur". Ses statuts, votés par l’assemblée générale constitutive du 11 janvier 1989, ont été déclarés le 26 mai 1989.

Nous écrire Contact

Evaluation, adresse à Mme la sénatrice, Dominique Gillot
Article mis en ligne le 8 avril 2013
dernière modification le 30 janvier 2016

par Matthieu Hély
Imprimer logo imprimer

Madame la Sénatrice,

Selon le site internet Educpro relayant une dépêche de l’AEF, vous avez annoncé publiquement que la suppression de l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (AERES), prévue par le texte du projet de loi, devrait encore faire l’objet d’un "débat". Selon cette dépêche, vous auriez déclaré : "nous n’avons pas entendu de demande de suppression de cette évaluation au sein de la communauté universitaire".

En tant qu’universitaires, membres de l’Association des sociologues enseignant-e-s du supérieur, nous nous permettons de vous rappeler qu’à plusieurs reprises, nous avons exprimé publiquement nos réserves sur les pratiques managériales d’évaluation de nos activités de recherche et d’enseignement supérieur. En particulier :
- En organisant unejournée "Lost in evaluation" le 9 juin 2012 où de nombreux contributeurs ont pointé les limites de ces pratiques.
- Par une motion du 26 juin 2012s’opposant à la mise en place d’une procédure d’évaluation individuelle des EC. Motion reprise par l’AEF le 3/07/2012 "L’évaluation des enseignants-chercheurs favoriserait les "risques psychosociaux" (Ases)"
- En publiant dans notre bulletin n°40, les actes de la journée du 9 juin.
- En proposant une contribution aux assises de l’ESR organisée par la Ministre à l’automne 2012 où nous demandions : "la suppression de l’AERES, qui n’offre pas les garanties évoquées, notamment démocratiques, ainsi que l’abrogation du décret de 2009 relatif à l’évaluation individuelle des EC".

Dans ce contexte, vous comprendrez que la lecture de vos propos a provoqué parmi nous un certain émoi. Non, la critique de l’évaluation n’est pas le seul fait des chercheurs des EPST ! Peut-être n’étiez-vous pas consciente de nos efforts collectifs pour faire exister publiquement le débat sur les instances d’évaluation de nos activités dont l’AERES n’est qu’une des formes. Avec ce message, vous l’êtes désormais.

Salutations respectueuses,
Les membres du C.A de l’ASES

Forum
Répondre à cet article

Au programme de l’ASES

Pas d'évènements à venir

Ici vous pouvez afficher le contenu d'un article avec le mot-clé "article-libre2".

Le titre du bloc sera celui de l'article.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.13