Association des sociologues enseignant-e-s du supérieur (ASES)
Pratiquer et déployer la sociologie

L’Association des sociologues enseignant-e-s du supérieur (ASES) est une association française créée en 1989, à l’initiative de deux sociologues français, Catherine Paradeise et Pierre Tripier, afin d’assurer "la défense et la promotion de la sociologie dans l’enseignement supérieur". Ses statuts, votés par l’assemblée générale constitutive du 11 janvier 1989, ont été déclarés le 26 mai 1989.

Nous écrire Contact

LRU 2 : L’amendement instaurant une sélection à l’entrée de la 1ère année de Master est rejeté.
Article mis en ligne le 28 mai 2013

par Matthieu Hély
Imprimer logo imprimer

Assemblée nationale, débat sur la loi ESR, Jeudi 23 mai 2013. 3ème séance

L’amendement instaurant une sélection à l’entrée de la 1ère année de Master est rejeté.

La parole est à M. Patrick Hetzel, pour soutenir l’amendement n° 174 portant article
additionnel après l’article 19.

- M. Patrick Hetzel. L’objectif est très simple. Nous avons aujourd’hui un système LMD qui
reste aujourd’hui d’une certaine manière dans un entre-deux.
Il y a un premier bloc, celui de la licence, et un deuxième, celui du master. Le passage de
la licence à la première année du master est automatique. En revanche, il existe une
césure entre la première et la seconde année du master. Pour être cohérent, pour créer un
continuum à l’intérieur du cursus de master, il est opportun d’avancer d’un an le processus
de sélection et de permettre à tous ceux qui entrent en première année de master de faire
l’intégralité du cursus de master.
Aujourd’hui, un certain nombre d’étudiants valident une première année de master mais ne
peuvent poursuivre ensuite, tout simplement parce que les textes régissant les masters
sont toujours ceux qui étaient en vigueur dans l’ancien système des maîtrises. La licence
constitue un bloc homogène, également conçu dans l’idée de permettre une insertion
professionnelle. Plus que jamais donc, pour renforcer la cohérence des masters, il est
opportun d’avancer l’étape de sélection des étudiants et de la placer à l’entrée en première
année. Qu’elle soit au milieu du master, c’est un système bancal. L’objectif du présent
amendement est de le remettre d’aplomb.
- Mme la présidente. Quel est l’avis de la commission ?
- M. Vincent Feltesse, rapporteur. Avis défavorable. Pourtant, je comprends bien les
arguments avancés par M. Hetzel : la mesure qu’il propose peut apparaître comme une
mise en cohérence avec le dispositif LMD qui existe depuis quelques années. Mais je
laisse Mme la ministre donner plus d’explications.
- Mme la présidente. Quel est donc l’avis du Gouvernement ?

- Mme Geneviève Fioraso, ministre.
Je confirme qu’introduire une sélection à l’entrée du
master bouleverserait l’ensemble du dispositif. En effet, cela aurait un impact sur la
formation en premier cycle et tout étudiant non sélectionné à l’entrée en second cycle
devrait se diriger vers l’insertion professionnelle.
Ce n’est pas du tout notre état d’esprit, vous l’avez bien vu. Nous sommes en train de
réorganiser l’ensemble du premier cycle et l’orientation des étudiants, avec pour objectif de
favoriser leur réussite. Ce projet de loi vise à mieux organiser les parcours de licence dans
la perspective d’une poursuite des études. Il est donc inutile de mettre en place une
sélection à l’entrée en master. Quant aux étudiants qui ont été orientés vers des filières
professionnelles, l’objectif est de leur donner une plus grande employabilité.J’ai parlé des étudiants qui ont été orientés : pardonnez-moi cette erreur. J’aurais dû dire :
les étudiants qui se sont orientés. L’état d’esprit général est en effet bien de rendre les
étudiants acteurs de leur propre orientation, avec des parcours-types.
Votre amendement va donc totalement à l’encontre de notre état d’esprit. Cela montre que
nous n’avons pas encore réussi à bien vous faire comprendre notre logique gagnantgagnant. Je ne désespère cependant pas de vous convaincre d’ici la fin des débats !
- Mme la présidente. La parole est à M. Patrick Hetzel.
- M. Patrick Hetzel. Merci pour votre réponse, madame la ministre, et je veux bien admettre
toute logique gagnant-gagnant. Mais expliquez-nous une chose : considérez-vous que tout
étudiant titulaire d’une licence a vocation à poursuivre automatiquement ses études en
première année de master ? Et si oui, comme c’est le cas aujourd’hui, doit-il poursuivre
automatiquement en deuxième année de master ? Dans ce cas, vous partez du principe
que tout le monde doit aller jusqu’au master 2 !
Et si, comme vous l’avez dit à l’instant, vous maintenez la séparation entre le master 1 et
le master 2, quelle réponse apportez-vous aux étudiants qui se trouvent au milieu du gué ?
Ils ont validé une année de master, mais cela ne correspond plus à aucun grade
universitaire homologué dans le système international, ce qui pose aussi problème vis-à-
vis des employeurs. C’est un vrai problème, un problème concret, que vous balayez d’un
revers de main. Encore une fois, vous n’apportez aucune solution.
Mme la présidente. La parole est à Mme la ministre.

- Mme Geneviève Fioraso, ministre.

Nous n’allons pas lancer le débat à cette heure-ci. Je
répète simplement que nous allons tout faire pour éviter la situation que vous dénoncez. Il
nous faudra certainement encore un certain temps pour vous convaincre. En fait, seuls les
faits pourront le faire au cours des mois à venir.
Notre état d’esprit n’est pas de nous adapter à une situation mauvaise, c’est de changer la
situation. Voilà ! Notre état d’esprit n’est pas tel que vous le prétendez, nous ne
découvrons pas tout à coup que cela ne marche pas, nous le savions déjà ! Nous en
avons fait le constat – et nous n’avons d’ailleurs pas été les seuls : la preuve, c’est que
nous sommes là, que le changement est là !

- Mme Françoise Guégot.
Plutôt facile, comme réponse ! (Sourires.)
(L’amendement n° 174 n’est pas adopté.)

Forum
Répondre à cet article

Au programme de l’ASES

Pas d'évènements à venir

Ici vous pouvez afficher le contenu d'un article avec le mot-clé "article-libre2".

Le titre du bloc sera celui de l'article.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.13