Association des sociologues enseignant-e-s du supérieur (ASES)
Pratiquer et déployer la sociologie

L’Association des sociologues enseignant-e-s du supérieur (ASES) est une association française créée en 1989, à l’initiative de deux sociologues français, Catherine Paradeise et Pierre Tripier, afin d’assurer "la défense et la promotion de la sociologie dans l’enseignement supérieur". Ses statuts, votés par l’assemblée générale constitutive du 11 janvier 1989, ont été déclarés le 26 mai 1989.

Nous écrire Contact

Les doctorants chargés de cours ne sont pas une variable d’ajustement budgétaire
Article mis en ligne le 15 avril 2014
dernière modification le 30 janvier 2016

par Matthieu Hély
Imprimer logo imprimer

Paris, le 15 avril 2014

Le CA de l’Association des sociologues enseignants du supérieur (ASES) souhaite exprimer son soutien aux doctorant-e-s chargé-e-s de cours de la faculté de droit et d’économie de Bordeauxqui ont entamé un mouvement de grève reconductible. Ils protestent contre les retards de paiement de leurs enseignements, retards qui ont été aggravés (même s’ils existent depuis longtemps et dans la plupart des universités) par des difficultés techniques liées à la fusion des quatre universités de Bordeaux. Ils s’inquiètent de la fin probable de l’exonération des frais d’inscription pour services rendus à l’Université. Ils réclament la transformation des vacations en véritables contrats de travail.

Le CA de l’ASES associe à son soutien la mobilisation proche des doctorants de l’Université de Tours, qui ont démarré un mouvement de protestation contre l’augmentation des vacations et postes contractuels ainsi que d’une disposition qui permettait à ceux et celles qui n’étaient pas pourvu-e-s de contrats doctoraux d’enseigner tout en réalisant leur thèse dans de bonnes conditions. Ils demandent le rétablissement des postes d’ ATER à mi-temps.

Il nous paraît important de soutenir ces deux mouvements dans la mesure où ils sont révélateurs des évolutions particulièrement négatives de l’Université :
- précarisation accrue et mépris inacceptable des précaires, considérés comme une armée de réserve étant donné le non-recrutement d’enseignant-e-s-chercheur-e-s titulaires ;
- recherche perpétuelle d’économies sans attention envers les personnels dans un contexte budgétaire dramatiquement et volontairement contraint ;
- effets négatifs des fusions d’universités - phénomène qui n’en est qu’à ses débuts d’ailleurs.
Dans ces conditions, nous devons rappeler que les enseignant-e-s-chercheur-e-s précaires, doctorant-e-s ou docteur-e-s, sont les plus vulnérables dans ce mouvement incessant qui secoue sans trêve ni repos l’enseignement supérieur et la recherche français. Nous rappelons qu’un grand nombre d’organisations a signé l’Appel des 50 000 et que nous devons tous être fidèles à cette signature.

Plus largement, nous nous félicitons de l’émergence de ces mouvements de protestations, ainsi que du succès de la pétition "le changement à l’Université et dans la recherche c’est maintenant", qui a obtenu à l’heure qu’il est 10 000 signatures, et qu’on peut toujours signer et faire signer ici. Synonyme de la continuité avec la politique du gouvernement précédent, le renouvellement dans ses fonctions de Geneviève Fioraso ne peut que nous entraîner à soutenir la poursuite et l’extension du mouvement de protestation qui reprend forme depuis quelques semaines.

Le CA de l’ASES

Téléchargements Fichier à télécharger :
  • Les doctorants chargés de cours ne sont pas une variable d’ajustement budgétaire
  • 52.6 ko / PDF
Forum
Répondre à cet article

Au programme de l’ASES

Pas d'évènements à venir

A télécharger

  • Les doctorants chargés de cours ne sont pas une variable d’ajustement budgétaire
  • 52.6 ko / PDF

Ici vous pouvez afficher le contenu d'un article avec le mot-clé "article-libre2".

Le titre du bloc sera celui de l'article.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.13