Précarité et pénurie dans l'ESR

Derniers articles

Prérequis à l’entrée de la licence : une sélection déguisée

jeu 14/09/2017 - 17:47

Médiapart, 14 septembre 2017. Par Faïza Zerouala

 

La ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal, entend instaurer un système de prérequis à l’entrée de la licence. La réforme reste encore floue et la concertation qui vient de débuter livrera ses conclusions à la fin octobre. D’ici là, la communauté éducative redoute l’instauration d’une sélection déguisée. Pour apaiser le débat, la ministre a annoncé une hausse du budget de 700 millions d’euros en 2018.

Etiquettes :

tribune en réaction au manque chronique de moyens affectés à l'Université

dim 09/07/2017 - 10:38

La prochaine rentrée universitaire s'annonce d'ores et déjà périlleuse dans de nombreuses universités. Une tribune a été rédigée en réaction au manque chronique de moyens affectés à l'Université, et pour demander que l'investissement annoncé par la Ministre de l'ESR soit suivi d'effets :

                                          https://frama.link/TribuneMakeUniversity

 

make 2

 

Nous espérons que ce texte trouvera un écho important auprès de l'ensemble de nos collègues, personnels administratifs et techniques, enseignants et chercheurs. Dans cette perspective, nous vous invitons à le faire circuler dans vos départements, UFR et laboratoires, et sur les listes de diffusion susceptibles d'être intéressées par de telles initiatives.

Etiquettes :

Communiqué du Collectif des travailleur.e.s précaires de l’enseignement supérieur et de la recherche concernant la campagne de recrutement au CNRS de 2017

mer 28/06/2017 - 11:13

Cette année, le jury d’admission de l’INSHS a procédé à plusieurs déclassements, reclassements voire suppressions de postes dans les sections 32, 35, 36 et 39 du CNRS. Sont passés sur des listes mails professionnelles des messages s’indignant, à juste titre, de la remise en cause du travail du jury d’admissibilité. Ces pratiques s’inscrivent dans une casse des procédures de recrutement des concours de la fonction publique dont ceux de l’enseignement supérieur et la recherche (ESR) ne sont pas les seuls à faire les frais. Par leurs justifications, ces déclassements expriment une fois de plus un développement nocif vers l’ « excellence » qui participe au retrait de l’égalitarisme dans l’ESR. Enfin, toute l’affaire relève surtout d’un problème cardinal : le manque de postes.

Etiquettes :

Maître de conférences en solde !

mer 14/06/2017 - 16:16

Tout doit disparaître ! L'autonomie des universités entérine le triomphe de la précarité

-UN(E) ENSEIGNANT(E) CONTRACTUEL(LE) A MI-TEMPS SPECIALITE : STAPS POUR LA PERIODE DU 1ER SEPTEMBRE 2017 AU 31 AOUT 2018

Le recrutement est ouvert : aux personnes titulaires d’un master ou son équivalent.

-Rémunération : La rémunération brute mensuelle pour un temps plein est fixée à 2 085,28 euros, soit 1 042,64 euros pour le mi-temps proposé, par référence aux indices IB 518 / INM 445.

-Obligation de service : Le service statutaire est calculé sur une base annuelle de 1 607 heures pour un temps plein, soit 803,5 heures pour le mi-temps proposé, avec la répartition suivante dans ce cas précis :

192 heures d’enseignement « équivalent travaux dirigés (*) » en présence des étudiants,

 le solde pour parvenir à 803,5 heures correspond à des tâches liées aux heures d’enseignement

(préparation des cours, corrections des copies d’examens, surveillances des examens) ou à caractère péri- pédagogique (participation à la vie de l’équipe d’enseignement, réunions pédagogiques, suivi de stages, jurys, opérations de communication, etc.).

Etiquettes :

Tous les articles